sabato 26 maggio 2018

GLI INCONTRI DI FACEBOOK

Frédéric Rua à Girolamo Melis


Tra gli incontri nell’Agorà di Facebook, un giorno fui colpito dal Linguaggio di Frédéric Rua, dai suoi commenti, dalle sue curiosità, dalla sua attenzione. E mi venne voglia di “provocarlo”. Gli chiesi, usando più o meno queste parole: “Vuoi parlarmi di Te? Di Te, della tua Persona, non dei Fatti e dell’Anagrafe…” (Ovviamente, ci “parlavamo” via messaggi FB.)
E, dopo un breve scambio, volli essere molto chiaro: “Ho voglia di conoscerti. Non di “giudicarti”, di analizzare, di… darti i voti, né di esercitare una patetica critica letteraria…”
***Frédéric, dopo qualche giorno… o meglio: dopo poche ore, mi scrisse così:

Ça y est... Je me lance !
Je ne suis pas allé longtemps à l’école... Tout ce que je sais aujourd’hui, je l’ai appris seul... Je suis un autodidacte... Si je me permettais, je conseillerais aux « jeunes » de s’instruire, s’instruire et s’instruire encore... Apprendre chaque jour des choses nouvelles, y réfléchir, peser le pour et le contre, garder ce que l’on pense juste et oublier le reste... Dans la vie, il est important d’être CURIEUX de TOUT !!
(Il est important aussi de prendre conscience qu’à l’Ère de l’information et des médias, l’IGNORANCE est un CHOIX ! On dispose aujourd’hui de tous les moyens et supports possibles!)... Si l’on veut être libre, indépendant et acteur de sa propre vie, il faut penser et réfléchir par soi-même ! Chaque Être humain en a les capacités... Ce n’est qu’une question d’envie et de volonté...
Je me pose une question, je fais recherches... J’ignore la signification d’une chose, je fais des recherches... Qui est la personne qui a dit cela ou qu’a-t-elle fait de si important, je fais des recherches... L’IGNORANCE est le plus grand des maux ! Il faut essayer de savoir... TOUJOURS et en TOUT LIEU ! C’est CAPITAL !!
Voilà pour ce qui est de mes Pensées...
*
J’aime tout ce qui est beau (je sais, c’est subjectif : qu’est-ce que la beauté ? Selon quels critères ?...) chez les Êtres humains, les animaux, les choses et objets, les Arts, la Culture... J’aime lire un livre, écouter de la musique, assister à un concert, aller au cinéma, voir une pièce de théâtre, visiter un musée, parler avec les gens, bien manger... Je suis passionné d’Histoire, de Littérature, des langues et coutumes étrangères... J’adore voyager...
Voilà pour ce qui est de mes plaisirs et passions !
*
J’aime les films historiques (Marie-Antoinette de Sofia Coppola, etc...), comiques (La Grande Vadrouille avec Bourvil et Louis de Funès, etc...), dramatiques (La Vie est belle avec Roberto Benigni, etc...), d’aventure, de science-fiction (Star Wars, etc...)...
J’ai lu beaucoup (moins aujourd’hui !)... Mes références littéraires, Hugo, Balzac, de Maupassant, Oscar Wilde... Et tellement d’autres !
Je ne peux pas vivre sans Musique... Art majeur, là encore ! elle apaise mon âme, me fais voyager... J’écoute aussi bien de la musique classique (Cher Mozart !), que du Hard-Rock (Iron Maiden !), du Tango (Cher Carlos Gardel !), de la chanson française, italienne, espagnole, péruvienne, anglaise, irlandaise, américaine...
J’aime la guitare, la batterie, le piano, le violon...
Je pense que la Vie est belle et qu’elle vaut le coup d’être vécu... Il faut vivre sans haine, en sachant écouter plutôt que parler quelques fois, ne pas s’embarrasser de gens inintéressants, sans saveurs... Être gentil, aimable, respectueux mais savoir aussi être ferme et défendre ses idées quand c’est nécessaire !
Profiter de chaque jour (Carpe Diem)...
Et toujours rester soi-même, sans se soucier de ce que pensent ou disent les autres !
Voilà Giro ! Je pense avoir fait le tour de ce que je suis (Cogito ergo sum...) !

Frédéric Rua

*****
Come promesso, nessun “giudizio”.
Solo una condivisione della sua “curiosità” inarrestabile.
Una confutazione della frase “l’ignoranza è una scelta”, ricordando a Fréd che “l’Ignoranza di Massa” è la strategia del Potere… e dunque, l’accettarla è un tradimento di se stessi.
E l’invito a non diventare complici dell’Informazione: non è uno Strumento della Conoscenza, ma, al contrario, è la Flebo che i Padroni del Mondo tengono conficcata nel corpo e nella mente delle Persone, trasformandole in Consumatori.
Poi l’ho ringraziato, esortandolo – come suggeriva Heidegger – a restare sempre in un felice stato di Dubbio, cioè spalancato alla conoscenza di ciò che non si conosce.
g.m.